Ecriture et mise en scène : Erine SERRANO

Collaborateur artistique : Marlon YTHIER

Méran et Vilas, deux jeunes GI américains, reviennent des plages normandes où se sont déroulés les débarquements du 6 juin 1944. Marqués à jamais par ce qu'ils ont vécu, nous assistons aux dégâts causés par ces traumatismes. Cameron, fiancée de Méran depuis 4 ans, doit apprendre à vivre avec ce nouvel individu aux nombreuses plaies. L’histoire de Trauma évolue entièrement dans l'appartement de Cameron et Méran.
 Parallèlement, les soldats partagent à quel point cette expérience a changé leur vision du monde ainsi que leur vision d'eux-même. Ils évoquent leurs doutes, leurs peurs, leurs regrets quand tout a été endommagé.

TRAUMA

Note d'intention 1/3

Le besoin d'écrire cette pièce est apparu lors d'un séjour pédagogique pour des familles inscrites dans la structure associative et culturelle Danube du quartier du 19ème rrondissement de Paris que j'accompagnais et organisais. Le projet était de partir sur les plages du débarquement avec ces familles pour les vacances, et ce pendant une semaine. Durant ce séjour, nous avons été visiter le cimetière américain situé à Colleville-sur-Mer. Dans le musée se trouvait une boîte noire. Il y avait, à l'intérieur de cette boîte, des témoignages audios de soldats. L'un d'entre eux m'a fait l'effet d'un choc (j'ai intégré cette anecdote dans la pièce).

AVEC

MERAN : Diego COLIN

VILAS : Sofiane HAMIDA-RENARD

CAMERON : Erine SERRANO

Musique : Marlon YTHIER

Note d'intention 2/3

 

J'ai écris Trauma grâce aux nombreux reportages et témoignages que j'ai pu voir, lire et écouter. J'ai travaillé pendant plus de deux ans, me renseignant et me documentant pour être au plus près possible de la réalité. C'est pour cela que les mots ne sont pas toujours les miens, mais parfois les leurs. Utilisant un vocabulaire brut et dénaturant le moins possible leurs gestes. J'ai pu, grâce à la retransmission de leurs maux, toucher du doigt leurs ressentis, j'ai pu effleurer leur époque. J'ai essayé de comprendre ce qu'ils ont vécu. J'ai pu m'instruire à leur côté. J'ai été vraiment touchée par leur histoire, c'est de là qu'est né le désir d'écrire pour eux, leur rendant hommage. J’ai voulu une fois de plus, parler de ces grands Hommes qui ont fait beaucoup pour la France. Si ces Hommes n'avaient pas combattu, le monde ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui. 

Note d'intention 3/3

Extrait :

"Chaque nuit mon avant bras me brule. Et je crie. Aussi fort que possible, je crie. Comme si je pouvais extraire cette douleur grace au son strident de ma voix. Mais rien n'y fait, j'ai mal. La douleur persiste et mon crie 

n'extrait rien. J'ai mal. Je peux supporter les cauchemars, j'en ai supporte la-bas. Mais la douleur, je refuse de vivre avec, je refuse de la supporter. Elle arrive cette brulure et elle devore mon avant bras, qui n'est plus la, qui n'existe plus mais qui continue d'exister pour moi. Je ressens tout."

Crèdit photo Erine SERRANO et Sofiane HAMIDA RENARD